camernews-cavaye-yeguie-djibril

Affaire Bouba Simala: La Cour d’appel du Centre examine la demande de récusation du juge faite par Cavaye Yéguié Djibril

Affaire Bouba Simala: La Cour d’appel du Centre examine la demande de récusation du juge faite par Cavaye Yéguié Djibril

Le 10 novembre prochain, la Cour d’appel du Centre va rendre son verdict à ce sujet.

Le 8 septembre dernier, les avocats de Cavaye Yéguié Djibril le président de l’Assemblée Nationale (PAN) ont introduit une demande en récusation du Lieutenant-Colonel Mefand. Il s’agit en fait de la dame qui conduit le procès dans lequel le PAN est opposé à son ancien garde du corps, le Capitaine Bouba Simala. Le quotidien Le Jour édition du 14 octobre 2016 rapporte que l’audience qui a eu lieu hier a été de courte durée. Partant du fait que la demande ci-dessus mentionnée est encore en examen. La Cour d’appel du Centre va rendre son verdict à ce propos dans un mois. Car le procès a été renvoyé au 10 novembre prochain.

Il va donc falloir attendre pour savoir si le Lieutenant-Colonel Mefand va être dessaisi de ce dossier. Pour soutenir cette demande de récusation, Me Fostine Fotso Chebou Kamdem avocat du PAN a brandi l’article 591 du Code de Procédure Pénale (CPP). Ledit article stipule que «tout magistrat de siège peut être récusé s’il y a, entre lui-même ou son conjoint et l’une des parties, toute manifestation d’amitié ou d’hostilité pouvant douter de son impartialité». Pour Me Emmanuel Simh l’avocat de l’accusé, cette demande de récusation introduite par le PAN est «une autre manière pour Cavaye Yeguié Djibril de prendre le Tribunal en otage afin que son client soit maintenu illégalement en prison».

En rappel le Capitaine Bouba Simala à l’époque des faits pour lesquels il est poursuivi, assurait la protection du PAN. Il comparait devant le Tribunal Militaire de Yaoundé pour des faits d’outrage à corps constitués, de violation de consignes et menaces simples.

camernews-cavaye-yeguie-djibril

camernews-cavaye-yeguie-djibril