camernews-bernard-njonga

Affaire Bernard Njonga et compagnie: Le délibéré reporté au 5 septembre prochain

Affaire Bernard Njonga et compagnie: Le délibéré reporté au 5 septembre prochain

Le 30 août dernier, le mis en cause pour troubles à l’ordre public et manifestations illégales était devant le Tribunal de Première Instance centre administratif de Yaoundé.

Pour connaître le délibéré de l’affaire qui oppose l’activiste Bernard Njonga à la justice camerounaise, il faudra attendre le 5 septembre 2016. C’est une décision rendue publique à l’audience du 30 août dernier. Bernard Njonga et compagnie, accusés troubles à l’ordre public et manifestations illégales étaient une énième fois devant le Tribunal de Première Instance (TPI) centre administratif de Yaoundé.

Cette audience, précise le quotidien Mutations numéro 4213, a drainé une foule curieuse. «Il est 9h30 lorsque le chef de file de l’Association Citoyenne de défense des Intérêts Collectifs (ACDIC) et ses camarades de lutte pour la réouverture du marché du poulet sont appelés devant la barre. Après le rappel des faits qui leur sont reprochés, les espérances sur le verdict attendu s’effritent. Car, la cause est reportée au 5 septembre prochain par le président du Tribunal. Les raisons expliquant ce report ne sont pas évoquées alors que les mis en cause continuent de clamer leur innocence», raconte le quotidien.

Pour rappel, il faut noter que c’est le 30 juin dernier que l’activiste Bernard Njonga et trois autres accusés ont été interpellés par la police au Rond-point des services du Premier Ministre (PM) à Yaoundé. Ils ont donc été présentés devant le juge. L’activiste et ses compagnons manifestaient pour la réouverture et le refus de l’importation de la volaillecongelée. Lesdites manifestations avaient alors débuté le 23 juin dernier à Yaoundé. C’était juste un mois après l’interdiction de vente de la volaille dans le Département du Mfoundi. Une interdiction prise par Dr Taïga, le Ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA).

Au moment où le Gouvernement cherche les voies et moyens pour relancer la filière avicole avant les fêtes de fin d’année 2016, le MINEPIA a rendu publique une décision qui lève l’interdiction ci-dessus mentionnée dans certains marchés du Département du Mfoundi.

camernews-bernard-njonga

camernews-bernard-njonga