Actualités societe : Une attaque armée fait 2 morts

Actualités societe : Une attaque armée fait 2 morts

Les populations de la localité de Bayara dans l’arrondissement de Ngan-Ha, département de la Vina ont été terrifiées dans la nuit du 11 au 12 janvier 2014. En effet, cette nuit-là, des individus non encore identifiés ont surgi au domicile d’Alhadji Hamat, un berger du coin aux environs de 1h du matin. « Les malfrats lui ont demandé de l’argent, mais Alhadji Hamat va leur accuser une fin de non-recevoir. Il sera par la suite bastonné.

«Je l’ai entendu crier ô «voleur !». Je suis sorti de chez moi pour aller à son secours. Il y avait l’un des coupeurs de route qui était posté en éclaireur, c’est lui qui a tiré sur moi au niveau de mon bras gauche», témoigne Hamidou une victime de 40 ans couché sur un lit de l’hôpital régional de Ngaoundéré. Sur place, les braqueurs vont tuer le fils d’Alhadji Hamat, le jeune Mohamadou Alwara élève en classe de 5e au CES Mbang-Mboum.

Le nommé Oumarou, âgé de 21 ans et voisin à Alhadji Hamat, venu au secours de son voisin va recevoir lui aussi une balle au ventre qui atteindra son foie. Les deux blessés graves seront transportés d’urgence à l’hôpital régional de Ngaoundéré où ils arrivent au petit matin du dimanche 12 janvier 2014 à 2h 15. Ils sont immédiatement admis au bloc opératoire. Sorti du bloc,  Oumarou, va rendre l’âme moins d’une heure après.

«Tout ce que je sais, c’est qu’ils étaient quatre, habillés en jeans. Lorsqu’ils ont vu que ça n’allait plus, ils ont pris la moto d’Alhadji Hamat et sont repartis tous sur cette même moto», explique l’un témoin. «Il y a très longtemps, on a plus entendu parler des coupeurs de route ici. On se demande si, avec les troubles qui se passent actuellement en République Centrafricaine, si ces assaillants ne viennent pas de ce côté.

Les armes qu’ils avaient, n’étaient pas de fabrication artisanale mais plutôt des armes de guerre», explique un habitant de Bayara. Une enquête a été ouverte et le Bir suit les traces des brigands.

 

camernews-Insecurite-Cameroun

camernews-Insecurite-Cameroun