camernews-braquage

Actualités societe : Un braqueur abattu à Akwa

Actualités societe : Un braqueur abattu à Akwa

Par un policier en civil qu’il s’apprêtait à poignarder dans la nuit de lundi à mardi.

Bernard B., âgé de 27 ans n’imaginait sans doute pas que serait là sa dernière agression. Il a été abattu dans la nuit de lundi à mardi au quartier Akwa par un élément de l’Equipe spéciale d’intervention rapide (Esir) que son compère et lui tentaient d’agresser. De sources policières, les faits se sont déroulés aux environs de 3h du matin, à la rue King Akwa.

Un policier en civil de passage dans le coin est abordé par une dame. Elle lui dit avoir faim. En même temps, elle sollicite un renseignement. Au même moment, deux individus surgissent de nulle part et intiment l’ordre à l’homme de leur remettre tout ce qu’il possède. Croyant avoir affaire à de petits délinquants, le policier leur donne à chacun 100 F. Pas assez pour les deux individus, qui l’empoignent. L’un d’eux sort un long couteau. Le policier se dégage l’étreinte, sort son arme et tire, atteignant mortellement l’homme au poignard.

Son acolyte réussira à s’enfuir. La fouille permet de retrouver dans une des poches de Bernard B. une corde en latex, servant à la strangulation de ses victimes, selon les policiers. S’il est dépourvu de pièces d’identité, il sera formellement reconnu par une de ses cousines qui livrera son nom et son lieu de résidence – le quartier Nkongmondo.

Une jeune femme dira aux policiers qu’il a tenté de l’agresser deux heures plus tôt, avant d’autres témoignages accablants de riverains. Il semble que le bonhomme semait la terreur dans la zone, et se faisait appeler « Rambo », pseudonyme d’ailleurs gravé sur les deux facettes de son poignard. Son corps a été déposé à la morgue de Laquintinie. L’enquête se poursuit à la police judiciaire à Bonanjo.

camernews-braquage

camernews-braquage