camernews-sam-mbende-glamour

Actualités cultutre : La nouvelle gifle de la Cisac à Ama Tutu Muna et à la Socam

Actualités cultutre : La nouvelle gifle de la Cisac à Ama Tutu Muna et à la Socam

Sam Mbendé, le président du conseil d’administration(Pca) sortant de la Cameroon Music corporation, vient d’être élu au sein de la Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs Compositeurs (Cisac), au poste de Président de la l’alliance panafricaine des auteurs compositeurs de musique.

La nouvelle est rendue publique par Joseph Angoula Angoula, administrateur de la Socam.

« Le président de la CMC, Sam Mbendé vient d’être élu à la Cisac, Président de la l’alliance panafricaine des auteurs compositeurs de musique » peut-on lire sur le mur facebook du promoteur de la radio Sky one fm de Yaoundé.

La Cisac, a été créée en 1926. C’est le premier réseau mondial de sociétés d’auteurs, soit 231 sociétés de gestion collective au total, représentés dans 121 pays, et protégeant les intérêts de plus de 3 millions de créateurs et des ayants droits. La confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs Compositeurs, défend les intérêts des créateurs.

L’élection de Sam Mbendé sonne comme un désaveu à l’endroit des autorités Camerounaises en charge de la culture. Elle intervient aussi dans un contexte marqué par l’élection contestée de Ndedi Eyango à la tête de la Société Civile de l’Art Musical du Cameroun (Socam), à l’issue de l’assemblée générale élective du 02 novembre 2013.

A titre de rappel, la Socam ne possède aucun agrément et existe de manière illégale. Sam Mbende qui vient de mettre sur le marché son nouvel album  de douze titres « Glamour », a laissé entendre qu’il accepterait la main tendue de la Socam. « Si on m’appelle autour d’une table pour aller parler des intérêts généraux et non égoïstes des artistes, je serai là.

Je ne prendrai pas part à quelque conseil d’administration que ce soit ou à l’exécutif, je pourrai leur apporter mon expertise dans les recouvrements ou l’interprétation des textes. Pour le reste, j’ai déjà été Pca et il faut donner la chance à une autre génération et à de nouvelles personnes » avait-il confié au journal « Le messager ».

camernews-Sam-Mbende-Glamour

camernews-Sam-Mbende-Glamour