Accidentés alors qu’ls portaient des armes ?

Au début de la journée de samedi 11 juillet 2015, une motocyclette ayant deux passagers, de jeunes hommes, est entrée en collision avec une automobile dans la localité de Dibombari, à une dizaine de kilomètres de Douala en allant vers l’ouest.

Les deux voyageurs ont été secourus par des riverains et des gendarmes de la localité, avant d’être évacués vers l’hôpital de district de Bonaberi, d’où est partie la nouvelle selon laquelle ils portaient une arme à feu. Qu’une jeune femme est venue récupérer avant de disparaître dans la nature, alors que la police alertée a débarqué sur les lieux.

Des démarches ont été entreprises par le commissariat central voisin pour vérifier cette allégation. Ce d’autant plus que des doutes sur l’identité des individus accidentés sont apparus : défaut de carte nationale d’identité, déclarations contradictoires sur leurs patronymes. C’est sur ces entrefaites qu’une source dans la gendarmerie a fait connaître la découverte d’une autre arme sur les lieux de l’accident. La direction régionale des services de la police devait être saisie de l’affaire dans les heures qui ont suivi les premières investigations.