camernews-essomba-eyenga-john-ndeh

9 membres de la Fécafoot accusent la Fifa d’ingérence

9 membres de la Fécafoot accusent la Fifa d’ingérence

Voici la conte attaque des opposants au Comité de normalisation après la menace de suspension brandie par Zurich

C’est du tac au tac. Le lundi 27 juillet 2015, le secrétaire général de la Fifa a envoyé une correspondance au président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football. Dans son courrier, le patron de l’administration de l’instance faîtière du football mondial constate que le processus de normalisation de la Fecafoot qui a cours depuis deux ans, est régulièrement perturbé par des sentences pas toujours justes de la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun. La Fifa a menacé de suspendre la Fecafoot si le nouveau délai fixé pour la fin du processus de normalisation n’était pas respecté.

Quatre jours après la rédaction de cette correspondance, le secrétaire général de la Fifa a reçu une réponse là où il l’attendait le moins. En effet, neuf membres de la Fédération camerounaise de football, qui ont la réputation d’être des opposants farouches aux dirigeants actuels de la Fécafoot, ont cosigné une correspondance adressée au secrétaire général de la Fifa. Dans cette lettre au vitriol, David Mayebi, Abdouraman Hamadou, Francis Mveng, Luc Assamba, Alioum Alhadji, Emile Onambele Zibi, Balla Ongolo, John Ndeh et Essomba Eyenga ont structuré leurs observations en trois points pour marquer leur désapprobation sur la manière avec laquelle le secrétaire général de la Fifa gère la crise que traverse la Fécafoot.

«Il serait peut être temps que vous vous penchiez enfin sur nos différentes requêtes et les sentences prononcées qui, pour certaines, ont été confirmées par le TAS. Cet exercice pourrait certainement vous édifier, si ce n’est pas encore le cas, sur les actes de violations graves et répétées de la législation camerounaise et des statuts de la Fécafoot commis par le Comité de normalisation qui semble curieusement bénéficier de toute votre indulgence» peut on lire dans la correspondance dont Cameroon-Info.Net a obtenu copie.

A plusieurs endroits de cette lettre au vitriol, les auteurs mettent en doute l’impartialité de la Fifa dans la gestion de la crise à la Fécafoot. Ils menacent de recourir à la justice du Tribunal arbitral du sport si jamais, le secrétaire général de la Fifa met en exécution sa menace de suspension…

Ci-dessous, le courrier de deux pages adressé au secrétaire général de la Fifa:

La Lettre
Photo: (c) CIN

 

 

camernews-essomba-eyenga-john-ndeh

camernews-essomba-eyenga-john-ndeh