camernews-Cholera

8 cas de choléra déclaré au sein d’une famille

8 cas de choléra déclaré au sein d’une famille

Le samedi 11 octobre 2014, les symptômes de l’épidémie ont commencé à être observés chez les membres d’une famille au lieu-dit Yarban, un quartier situé non loin du lamidat de Ngaoundéré. Le lendemain 12 octobre 2014, les examens réalisés au Centre Pasteur de Garoua vont confirmer ces soupçons. Les 8 membres de cette famille sont immédiatement mis en isolement à l’hôpital régional et pris en charge par l’unité spécialisée de ce centre hospitalier.

Selon des informations recueillies auprès du Dr Vohot Déguimé, directeur de l’hôpital régional de Ngaoundéré, la maladie aurait été introduite dans la famille par Bintou Mamadou, une dame âgée de 30 ans en provenance de la région de l’Extrême-Nord où elle était déjà déclarée malade. C’est d’ailleurs elle qui a succombée à la maladie le 18 octobre 2014. Pour circonscrire le germe, une équipe médicale est descendue au quartier Yarban.

«Nous avons procédé à une prise en charge totale des membres de cette famille à domicile, des voisins et même de ceux qui ont pris part aux obsèques de madame Bintou », précise le Dr Vohot Déguimé. Les dirigeants de l’hôpital régional de Ngaoundéré ont saisi l’occasion pour rappeler aux populations une nouvelle fois les règles à observer pour éviter de contracter la maladie.

Il s’agit des règles élémentaires d’hygiène qui consistent à se laver les mains au savon avant et après chaque repas et à chaque fois que l’on va aux toilettes. «Afin de prévenir toute éventuelle contamination due au fait que les germes se sont déposés entre le lieu où se trouve les malades et l’hôpital, nous demandons aux populations de nous contacter rapidement en cas de suspicion au numéro vert de l’hôpital qui est le 119 ou appeler au 22 25 11 22. Nos spécialistes des maladies épidémiologiques descendront immédiatement sur le terrain afin de prendre les dispositions nécessaires », a recommandé le Dr Vohot Déguimé.

Avant ces précisions, une rumeur vite démentie par la direction de l’hôpital régional de Ngaoundéré annonçait que 30 cas de choléra ayant déjà entrainés le décès de 2 personnes étaient enregistrés dans la région de l’Adamaoua. Celle-ci a néanmoins confirmé dans une annonce rendue publique le 17 octobre 2014, l’existence de 8 cas de choléra avec un décès enregistré. La particularité ici, c’est que toutes les victimes appartiennent à une même famille selon la direction de l’hôpital régional.

 

 

camernews-Cholera

camernews-Cholera