Cameroun – Santé. Les bébés de Ngousso sont sortis

C’était mercredi au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda.

 

C’est avec des cris et des youyous agrémentés des pleurs de joie  que le personnel médical a accompagné les dames Essi, Mballa et Aminou et leurs époux, parents des premiers bébés issus de la Fécondation in-vitro au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine (Chracerh). Nés le 12 juillet dernier, ils ont officiellement quitté ledit centre mercredi. C’était au cours d’une cérémonie sobre présidée par le ministre de la Santé publique. André Mama Fouda a apporté les messages de félicitations à l’équipe médicale et aux heureux parents pour avoir fait confiance au projet de la première dame du Cameroun, Chantal Biya.

Le Pr Jean-Marie Kasia, administrateur directeur général (Adg) du Chracerh et son équipe de spécialistes ont été encouragés à continuer à travailler avec engagement dans le respect de l’éthique et de la déontologie. « Vous avez démontré que les couples stériles peuvent trouver la solution à leurs problèmes ici. Sachez que c’est maintenant que le travail commence. Sachez que vous avez le soutien de l’Etat pour que ce lieu soit un lieu qui donne la vie et soulage les souffrances », a dit le ministre.

Le Minsanté a alors saisi l’occasion pour inviter les autres couples ayant des problèmes de stérilité, à suivre les pas de dames Essi, Mballa, et Aminou, heureuses mères. Aux futures candidates, il a demandé de s’armer de patience et de courage. Car le premier essai n’est pas forcément le bon.