Plaidoyer pour une Afrique sans visas

Des jeunes de la communauté Global Shapers, une initiative du Forum économique mondial, ont plaidé dimanche à Kigali pour une intégration de l’Afrique avec une politique de voyage communautaire

 

Des jeunes au Rwanda ont appelé dimanche les dirigeants africains à supprimer les exigences de visa pour les Africains voyageant vers d’autres pays africains.

Les jeunes de “Kigali global Shapers Hub”, une branche de la Communauté global Shapers, ont plaidé pour une intégration de l’Afrique avec une politique de voyage communautaire qui permettrait aux Africains de voyager sans visa sur le continent.

“Nos dirigeants parlent toujours de stimuler le commerce intra-africain et de la promotion de l’intégration en Afrique, mais ils sont restés peu loquace sur les mouvements libres à travers l’Afrique pour les détenteurs de passeports africains. Nous appelons nos dirigeants à permettre une Afrique sans visa pour permettre aux Africains de traverser le continent sans aucune entrave”, a déclaré Ephraim Rwamwenge, membre du Kigali Hub, lors d’un point de presse dimanche à Kigali.

La Communauté global Shapers, une initiative du Forum économique mondial, est un réseau de centres localisés, développés et dirigés par les jeunes dans leurs pays respectifs, qui sont exceptionnels dans leur potentiel, leurs réalisations et leurs efforts pour apporter une contribution à leur collectivité.

Un récent rapport de la Banque africaine de développement a révélé que seuls 13 pays en Afrique ont une politique d’exemption de visa ou de visa à l’arrivée pour tous les Africains.

 

En 2013, le Rwanda a ouvert ses frontières aux détenteurs de passeports africains, permettant ainsi aux visiteurs africains d’obtenir des visas sur les points d’entrée.

Les fonctionnaires de la Direction rwandaise de l’Immigration et de l’Emigration disent que la mesure a depuis augmenté le nombre de touristes, en particulier des pays où le Rwanda n’a pas de consulat.

Le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda ont lancé diverses initiatives d’intégration régionale, y compris l’introduction de cartes d’identité comme documents de voyage valides pour faciliter la circulation des personnes au sein des frontières des trois pays.

Selon Phillipe Nyirimihigo, un autre membre de Kigali Shapers Hub, une Afrique sans visa serait un gros coup de pouce aux investisseurs africains.

“Une véritable intégration de l’Afrique aura lieu seulement si les gens sont capables de se déplacer librement sur le continent et les dirigeants doivent prendre des mesures pour que cela se produise”, a affirmé Philippe Nyirimihigo.

Le Rwanda prévoit de supprimer l’obligation de visa pour les ressortissants africains voyageant dans le pays d’ici à 2018, car il cherche à attirer plus d’investisseurs et de touristes du continent.

Seychelles aujourd’hui est le seul pays d’Afrique qui a abandonné l’obligation de visa pour tous les autres pays africains.

Au cours des 30 dernières années, l’Afrique a tenté de répondre à question de la libre circulation, mais rien de concret n’a été réalisé. L’objectif de l’Union africaine est d’abolir l’obligation de visa pour les Africains dans les pays africains en 2018.