7 cas de polio virus sauvage detectes au Cameroun

7 cas de polio virus sauvage detectes au Cameroun

Pour l’heure, l’Ouest, le Centre et le Sud  sont  les trois régions concernées. Mais selon le ministre André Mama Fouda, il y a lieu de penser que le virus circule dans toutes les régions du pays et pourrait même se propager dans les pays voisins. Avant d’ajouter, que chaque cas de poliomyélite confirmé est une épidémie. Car autour de chaque malade confirmé, il y a au moins 200 enfants porteurs du virus, qui continuent à le propager.

Du fait des troubles socio politiques dans la sous région, les mouvements importants des personnes et des biens au niveau des frontières sont  des facteurs  d’accroissement de risque de propagation. Dans la foulée, les répercussions de la circulation de ce poliovirus sauvage pourraient se traduire sur les plans économique, social et politique.

Le risque de propagation international étant élevé, les camerounais désireux de voyager hors du triangle national, sont soumis au risque  de refus d’octroi des visas.  De même que la fermeture des frontières avec les pays voisins pourraient, engager des conséquences directes sur les échanges commerciaux.

C’est  donc pour stopper  cette épidémie,  que le ministère de la santé a organisé trois campagnes de vaccination de riposte, dans  la période allant du 11 au 13 avril sur l’étendue du territoire national. Lesdites campagnes, qui vont être répétés  en  Mai et Juin, visent principalement les enfants de 0 à 5 ans, considérés,  comme la tranche la plus vulnérable. C’est donc près de 5 millions d’enfants qui devront recevoir le vaccin contre le poliovirus sauvage, à l’effet de rehausser l’immunité collective.

Durant ces périodes, les vaccinateurs feront du porte à porte. Mais, pour les parents ne voulant pas ouvrir leur concession aux vaccinateurs, ils sont appelés à  conduire leurs progénitures dans la formation la plus proche.

Bon à savoir. La poliomyélite est une maladie infectieuse liée aux problèmes d’hygiène. Très contagieuse, elle envahit le système nerveux et peut provoquer une paralysie irréversible et parfois le décès. Elle touche essentiellement les enfants dont le calendrier de vaccination n’a pas été respecté.

En rappel, le vaccin contre la poliomyélite, comme tous les vaccins du programme élargi de vaccination, est administré gratuitement.

 

camernews-vac-meningite

camernews-vac-meningite