JO 2016 : 42 préservatifs par athlète à Rio

Les JO 2016 vont battre un record cet été à Rio, celui du nombre de préservatifs distribués aux athlètes. Au total, il y en aura trois fois plus qu’à Londres en 2016.

 
Ah, le village olympique, sa légendaire capacité à faciliter les rencontres… Rio va faire les choses en grand pour mettre les athlètes des JO 2016 dans les meilleures conditions. Ce sont ainsi pas moins de 450 000 préservatifs qui seront distribués par l’organisateur, soit trois fois qu’à Londres en 2012. Un nouveau record, donc. Et une moyenne de 42 par athlète !

Une nouveauté aussi : sur les 450 000 préservatifs distribués gratuitement par le ministère brésilien de la Santé, 150 000 seront “féminins”, a précisé un porte-parole du Comité Rio 2016 à l’AFP. Pourquoi une telle quantité de préservatifs ? “Il n’y en a jamais assez!”, plaisante immédiatement le responsable du Comité Rio-2016. Et de souligner que “le Brésil a un plan de prévention contre le sida qui est un exemple dans le monde”.
Un rôle important pour les athlètes dans la lutte contre le sida

“Le Brésil encourage beaucoup les relations sexuelles protégées et les athlètes sont un exemple pour la population. Ils pourront avoir un rôle important dans la lutte contre le sida”, souligne t-il, confiant également que de “nombreux athlètes qui viennent aux JO n’ont pas accès aux préservatifs et les emporteront dans leur pays”. Les athlètes pourront se procurer les “petites chemises de Vénus” (nom du préservatif au Brésil) gratuitement dans la polyclinique du Village olympique ou dans l’un des 41 distributeurs.