Cameroun – Affaire EPC Ngaoundéré: René Emmanuel Sadi adresse une demande d’explication et une mise en garde au Préfet de la Vina

Après les rappels à l’ordre du Gouverneur de la Région de l’Adamaoua à Justin Mvondo, le Préfet de la Vina, c’est au tour de René Emmanuel Sadi, le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation de monter au créneau.

Après les rappels à l’ordre du Gouverneur de la Région de l’Adamaoua à Justin Mvondo, le Préfet de la Vina, par ailleurs ancien d’église EPC Paroisse Philadelphie Ngaoundéré, c’est au tour de René Emmanuel Sadi, le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD) de monter au créneau dans l’affaire de l’EPC Paroisse de Philadelphie Ngaoundéré.

En effet, rapporte Le Jour dans son édition du 17 mai 2016, dans deux fax envoyés au Préfet de la Vina par le Cabinet du MINATD, il est intimé à Justin Mvondo, le Préfet de la Vina, de s’expliquer sur les motivations réelles de son arrêté préfectoral interdisant de séjour dans le Département de la Vina le pasteurBouloumegue Boyomo de la Paroisse Philadelphie Ngaoundéré.

Dans la demande d’explication adressée à Justin Mvondo, le MINATD est sans équivoque. Dans la demande d’explication envoyée par René Emmanuel Sadi, l’on peut lire: «nous vous demandons de vous expliquer sous-huitaine sur la situation à la Paroisse EPC Ngaoundéré Philadelphie, qui a motivé votre arrêté mentionné en référence sur l’interdiction de séjour dans le Département de la Vina du Révérend Pasteur Bouloumegue Bouomo», indique le journal.

Quant à la mise en garde, le ministre, s’adressant au Préfet de la Vina, écrit: «vous serez personnellement tenu pour responsable, si jamais, l’unité, la paix et la liberté de culte venaient à être mise à mal du fait de vos agissements et votre soif du pouvoir»

Selon le journal, l’affaire de la Paroisse EPC Philadelphie Ngaoundéré est très suivie par le MINATD. Le Préfet de la Vina, Justin Mvondo est déjà cité dans une autre affaire de l’Église Presbytérienne Camerounaise, consistoire du Ntem. «Le même Préfet usant de certains subterfuges a installé un se des cousins à la tête d’une autre Paroisse EPC à Ebolowa. Il se bat avec d’autres élites de la Région du Sud pour diviser l’EPC», lit-on.