Afrique – Lutte contre le terrorisme: Paul Biya annoncé au sommet d’Abuja

Le Président de la République devrait prendre part au sommet sur la lutte contre le terrorisme qui s’ouvre ce samedi dans la capitale du Nigeria.

Paul Biya pourrait se rendre au Nigeria pour la deuxième fois en l’espace de 10 jours. À en croire La Nouvelle Expression (LNE) du 13 mai, le Président de la République du Cameroun sera présent demain, 14 mai 2016 à l’ouverture du 2e sommet régional consacré à la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram.

«Selon des informations concordantes, le Président de la République devrait rompre avec sa traditionnelle absence des réunions  de Chefs d’État africains. Paul Biya rejoindra ainsi  les présidents du Nigeria, du Tchad, du Bénin, du Niger et de la France pour tabler sur la poursuite de la lutte contre le groupuscule terroriste Boko Haram», écrit LNE.

Un rendez-vous que le numéro 1 camerounais avait manqué en juin 2015. Après la visite officielle des 3 et 4 mai, Paul Biya sera donc à nouveau à Abuja. «Une visite qui selon certaines sources présumait d’une entente entre les Présidents de la République fédérale du Nigéria et du Cameroun sur le discours à tenir au cours du Sommet de samedi prochain», mentionne le journal.

Outre les pays sus évoqués, concernés par la menace Boko Haram, le sommet connaîtra «la participation des représentants des États-Unis d’Amérique, de l’Angleterre, de la Guinée Équatoriale, de l’Union Européenne, de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale et de la Commission du Golfe de Guinée».

LNE ajoute qu’au cours de ce sommet, «il devrait notamment être question d’évaluer l’impact sur le terrain des opérations des contingents de la Force Multinationale Mixte (FMM), les problèmes de financement de celle-ci, et  le degré de nuisance de la troupe à Shékau. Une évaluation se rappelle-ton dont une esquisse avait été faite par un Président nigérian optimiste, qui annonçait en décembre 2015, la mort, du moins sur le plan technique du groupuscule terroriste dans son pays».