Afrique : Union des confédérations sportives africaines: Le nouvel exécutif s’installe enfin à Yaoundé

Après une brouille interne et moult tergiversations, Ahmed Nasser Mustafa et son équipe sont désormais en poste.

 
Depuis ce 11 mai 2016, le général Ahmed Nasser Mustafa Kamal Mohamed a intégré ses bureaux à Yaoundé. Le nouveau président de l’Union des confédérations sportives africaines (Ucsa) élu en septembre 2015, a installé son équipe, au cours d’une session de son bureau exécutif. Au terme de longues tractations avec les autorités camerounaises. Au cours d’une cérémonie fortement couverte sur le plan sécuritaire. Des rumeurs ayant fait état de ce que le secrétaire général de nationalité récemment limogé, entreprenait d’empêcher la cérémonie, en protestation de sa mise à l’écart.

A l’occasion, le nouveau patron de l’Ucsa a fait le procès de son collaborateur «irrévérencieux». «L’ex secrétaire général considérait que l’Ucsa lui appartenait et l’exécutif de l’époque le laissait faire. Il avait pris une position personnelle qu’il voulait faire porter à l’Ucsa. Il a entrepris des actions qui n’étaient pas de ses prérogatives ; nous ne pouvons pas tolérer ça», reproche-t-il. Plus clairement, «il avait pris des positions très dures, menaçant le nouveau président qu’il n’allait pas accéder au siège à Yaoundé», accuse un membre du nouvel exécutif. «C’était une faute grave», commente le nouveau président. Avant d’ajouter que «c’était devenu un problème d’Etat. Et avant d’arriver ici, nous avons adressé des lettres au Premier ministre, au ministre des Sports, au ministre des Relations extérieures, et j’ai rencontré l’ambassadeur du Cameroun en Egypte, nous en avons parlé». Alors, dans ce contexte, Michel Tchoya ne pouvait plus bénéficier de la confiance des nouveaux maîtres des lieux. «Comme le disent nos statuts, quand il y a un nouvel exécutif, le président, a le droit de nommer un nouveau secrétaire général et nous n’avons fait que les respecter», déclare le général égyptien. Expliquant que «le secrétaire général est en collaboration étroite avec le président». Le préposé à ce poste qui étant l’administrateur-en-chef du travail dans la maison. Or «le rendement de l’Ucsa n’était plus acceptable. Nous avons un nouveau secrétaire général avec de nouvelles ambitions», peut même se vanter le nouveau patron de l’Ucsa. Le successeur de Michel Tchoya est l’Egyptien Ashraf El Medany.

Dans la foulée, la question du transfert du siège a été abordée. Le sujet a d’ailleurs préoccupé le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep). «La première vérité est que nous sommes venus en totalité pour nous réunir à notre siège… si nous voulons changer de siège, il y a une procédure et nous ne l’avons pas engagée», réfute-t-il. «Le nouvel exécutif travaille en transparence et en harmonie. Nous prenons les décisions en collégialité», brandit-il. «Nous respectons le Cameroun qui est un exemple de gestion. Nous ne mélangeons pas les affaires personnelles des affaires du groupe ou d’Etats», s’en moque Ahmed Nasser Mustafa Kamal Mohamed.