Cameroun – Inauguration du FEICOM de l’Ouest: L’absence de Fotso Victor suscite des questionnements

Au regard de l’amour et de l’attachement que le patriarche Victor Fotso maire de la commune de Peté Bandjoun et président Cvuc Ouest a pour le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation René Emmanuel Sadi, son absence intrigue.

Le fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale ” Feicom ” a pour missions d’accompagner les communes dans leur quête de développement et de l’amélioration de conditions de vie des populations, ceci à travers l’appui technique et financier qui se traduit par, l’entraide entre les communes par les contributions de solidarité et les avances de trésorerie, le financement des travaux d’investissement communaux ou intercommunaux, la couverture des frais relatifs à la formation du personnel communal et du personnel d’état civil, la centralisation de la redistribution des centimes additionnels communaux et autres impôts communaux soumis à péréquation que sont, (redevance forestière annuelle des droits de timbre automobile et de la taxe de développement local), la mise à disposition des communes, communautés urbaines et syndicats de communes des fonds issus de la dotation générale de la décentralisation. C’est donc dans le souci d’améliorer le cadre et les conditions de travail de l’ensemble

du personnel, que le conseil d’administration a prescrit au directeur général, un vaste programme de construction des agences régionales du Feicom, selon une planification arrêtée par les plans d’actions prioritaires 2013_2015 et 2016-2018. Ce programme qui a d’ailleurs débuté par la région de l’ouest se poursuivra dans les autres agences de la république c’est donc une chance que Bafoussam puisse faire partie de la première étape de ce vaste programme national. La banque des communes peut alors présenter son bilan élogieux et surtout en faveur des communes de l’ouest sur 1480 projets financés au bénéfice de 369 communes et communautés urbaines de 2007 à 2015 pour un montant total de 145.567.424.265fcfa, les 41 municipalités de la région de l’ouest ont reçu 15.663.906.786fcfa pour la réalisation de 307 projets. 237online.com Ce joyaux architectural situé au cœur du centre administratif de Bafoussam, derrière les services du gouverneur de la région de l’ouest, est un somptueux bâtiment R+2 en forme de v qui frappe le passant au premier regard par ses belles baies vitrées en socle d’aluminium et , son imposante clôture mixte construite sur un linéaire de 140m comprenant deux guérites dont une pour l’enceinte principale et l’autre pour la secondaire. L’intérieur est un ensemble d’ouvrage d’art construit sur une superficie de 1.200m2, dont 360m2 de surface bâtie, des Vrd en pavés autobloquants comprenant un parking d’une capacité de 13 véhicules, des caniveaux d’évacuation des eaux et des espaces verts en gazon, arbustes et fleurs.  237online.com Le bâtiment a d’ailleurs pris en compte l’approche handicap avec une rame d’accès comprenant 01 grand hall et une cage d’escalier, 30 bureaux.01 salle de réunions. 08 toilettes, 01 salle d’archives, 01 local technique, qui fait aujourd’hui la fierté de la région de l’ouest qui est la première à pouvoir bénéficier de ce joyaux.

QUE RETENIR DES QUATRE DISCOURS LUS A CETTE OCCASION ?
Au nom des populations de la ville de Bafoussam, le délégué du gouvernement au près de la communauté urbaine Emmanuel Nzeté a puisé à travers ses propos marqués par son style et cet accent propres à lui connu de tous pour remercier le gouvernement de la république qui a honoré le chef lieu de la région de l’ouest avec ce bijou qui fait une fois de plus la fierté de cette ville qui a remporter pour la cinquième fois consécutive ,le prix de la ville la plus propre où il fait bon vivre. Aussi pour le soutien apporté aux sinistrés après l’incendie du marché ”B”, l’inscription de la communauté urbaine de Bafoussam au Cd2, la construction d’une partie du marché A de Bafoussam, du stade omnisport de Bafoussam et de nombreuses réalisations faites et qui seront encore faites, des remerciements ont été adressés au chef de l’état son excellence Paul. Que dire du secrétaire général de Cvuc-ouest Tchomtchoua Djadjo Charles très dynamique maire de la commune de Banwa et président de la section Rdpc Haut Nkam Est à Banwa qui parlait au nom des maires de la région de l’ouest en lieu et place du président Fotso Victor empêché. Il a reconnu des efforts significatifs qui ont été faits par ce partenaire afin de permettre aux collectivités territoriales décentralisées d’améliorer le cadre de vie des populations. Aussi les maires de la région de l’ouest ont des problèmes liés à la formation du personnel, le paiement effectif des salaires aux maires qui tardent et créent d’énormes problèmes. Engagement a été pris pour soutenir les actions de ce partenaire incontournable dans le développement local. Le directeur général Philippe Camille Akoa quant à lui saisira l’occasion pour rappeler que la notion de d’intercommunalité est intimement liée à la construction quadripartite de la décentralisation car elle renvoie à l’unité, à la fusion de deux ou plusieurs communes devant travailler de façon solidaire, harmonieuse et équilibrée et sans risque de se tromper, l’évolution du processus de décentralisation ,et affirmant qu’il ira à son terme, le Primus inter pares souhaite un équilibre entre l’état et les collectivités décentralisées afin que le citoyen Camerounais soit pleinement épanoui. Aussi ce bâtiment permettra d’améliorer le cadre de travail du personnel et des partenaires que sont les communes. Le ministre René Emmanuel Sadi de l’administration territoriale et de la décentralisation a apprécier la belle région de l’ouest qui n’a pas seulement des atouts touristiques, mais surtout son potentiel divers et la fertilité du sol, mais la qualité des élites, l’ingéniosité de ses fils et filles de part l’ ardeur au travail de ses braves et vaillantes populations, ce qui fait de cette région une destination attractive, de même qu’un levier important du développement du Cameroun et partant d’un atout majeur dans la marche du pays résolue vers le progrès de l’émergence. Cet immeuble devra servir de cadre de travail décent pour les responsables et les personnels de l’agence régionale du Feicom chargés au demeurant d’apporter l’encadrement nécessaire à la mise en oeuvre du processus de décentralisation et contribuer de façon significative, à la promotion du développement local dans la région de l’ouest dont le dynamismes, l’ingéniosité, l’inventivité et la créativité des populations sont connus de tous. Aussi, il s’agit d’œuvrer au rapprochement du Feicom et des collectivités territoriales décentralisées, en vue de permettre à celles-ci de bénéficier au quotidien et dans des cadres appropriés, des conseils et du suivi adéquats, pour la mise en ouvre réussie des projets communaux, avec pour perspective, un impact encore plus marquant de la décentralisation sur la transformation des différents territoires. Aux magistrats municipaux, il s’est félicité de part les initiatives innovantes dans la mise en œuvre de la décentralisation et la promotion du développement local par l’organisation du Saco entendu, salon des communes de l’ouest. La remise des présents, la coupure du ruban symbolique et la visite de l’ouvrage sont venues mettre un terme à cette cérémonie.

UNE ABSENCE QUI ÉTONNE
Le fait du jour reste bien entendu l’absence à cette cérémonie du patriarche Fotso Victor, Maire de la commune de Pete Bandjoun et Président régional des CVUC/Ouest. Un jour avant cette cérémonie, le patriarche avait été aperçu à l’institut universitaire qui porte son non à Bandjoun à l’occasion de la visite du recteur de l’Université de Dschang Professeur Nanfosso. Certains ont vite fait d’établir un lien entre cette absence et la double condamnation à vie de son fils cette semaine même. En dépit de certaines divergences, l’affection qu’il a pour son fils Yves Michel Fotso n’est un mystère pour personne. Peut-être aussi qu’il ne s’agit que de spéculations. Il n’était du reste pas le seul absent. On a aussi noté les absences des maires de Galim,Bafang, Bandja, qui se sont tous fait représenter.