Cameroun – Douala: Des employés du supermarché Tsekenis manifestent pour revendiquer leurs droits sociaux

Ils ont entamé un mouvement d’humeur vendredi matin après l’échec de la concertation avec leurs patrons.

Le célèbre supermarché Tsekenis, situé au centre commercial de Douala,  n’a pas ouvert ses portes vendredi matin. La faute aux employés qui ont décidé de ne pas travailler. Ils entendaient par là protester contre leurs patrons qu’ils accusent de ne pas prendre en compte leurs droits sociaux. Ils ont décidé de manifester devant l’entrée de la grande surface après l’échec de la concertation avec les responsables du supermarché  Tsekenis. Une rencontre qui visait à désamorcer la crise sociale naissante.

Un manifestant interrogé par la télévision Canal 2 International ne s’est pas contenté d’indexer ses patrons. Il a aussi accusé certains de ses collègues de lâcheté. «Les gens ne comprennent même plus ce qu’il y a à faire parce qu’actuellement on devait faire un sit-in pour faire comprendre qu’ils doivent payer nos droits. On se rend compte que la plupart de nos collègues reculent. Que nos droits soient payés c’est tout ce qu’on demande. Notre patron est un expatrié. Cela veut ire qu’il peut prendre son vol simplement et partir. Ça veut dire que, nous, on va rester comme ça, perdus dans la nature», se plaint-il pendant qu’une collègue qui se présente comme une «déléguée du personnel» dénonce avec rage sa mise à l’écart lors des négociations. Elle dit qu’elle a été suspendue pour ses prises de position. Après s’être fait coller l’étiquette d’ «agitateur».

L’on apprend que le patron de Tsekenis n’a pas souhaité s’exprimer face à la caméra de Canal 2. Mais les reporters rapportent qu’il a expliqué que Teskenis n’a pas été scellée. Et aussi  que le capital a été ouvert à d’autres actionnaires.