Visite de François Hollande en Centrafrique et au Nigéria

Le président français effectuera un déplacement en RCA le 13 mai, avant de se rendre au Nigeria pour un sommet régional consacré à la lutte contre Boko Haram

 

Le président français François Hollande effectuera un déplacement en Centrafrique le 13 mai pour apporter son soutien à la paix et à la stabilisation du pays, avant de se rendre au Nigeria pour un sommet régional consacré à la lutte contre Boko Haram, a indiqué la présidence vendredi.

Le Président de la République effectuera un déplacement en République Centrafricaine et au Nigeria les vendredi 13 et samedi 14 mai 2016, selon l’Elysée.

Le communiqué précise que la visite de M. Hollande en Centrafrique, vendredi après-midi, vise à apporter son soutien à la paix et à la stabilisation du pays, où la France avait déployé en 2013 la force Sangaris pour stopper des massacres intercommunautaires, opération toujours en cours pour aider à encadrer l’armée du pays.

Cette visite intervient aussi alors que des soldats français et des Casques bleus engagés en Centrafrique sont soupçonnés d’abus sexuels sur des enfants, un dossier qui fait l’objet de trois enquêtes judiciaires.

 

François Hollande, président de la République française

Au Nigeria, le chef de l’État participera au Sommet régional sur la sécurité à Abuja, une visite qui s’accompagnera d’une séquence bilatérale, et permettra également de renforcer les relations entre les deux pays, précise la présidence.

Lors de ce sommet seront aussi représentés le Cameroun, le Tchad et le Niger ainsi que la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Le groupe islamiste Boko Haram qui sévit depuis 2009 dans le nord-est du Nigeria a causé la mort d’au moins 20.000 personnes selon la Banque mondiale et empiète de l’autre côté des frontières, au Cameroun, Tchad et Niger. Les pays de la région doivent renforcer leur coopération militaire régionale encore insuffisante malgré la mise en place d’une Force multinationale mixte (FMM – environ 8.000 hommes) et d’une cellule de coordination en matière de renseignement et de logistique à N’Djamena.

La France et le Nigeria ont signé fin avril une feuille de route sur leur coopération militaire, notamment en matière de renseignement, afin de renforcer la lutte contre Boko Haram.