Cameroun – Sécurité: Un général du mouvement rebelle centrafricain Seleka arrêté au Cameroun

Mahamat Aboubakar, le Chef militaire du mouvement rebelle centrafricain Seleka a été arrêté par les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie de Ngaoui le 29 avril 2016.

Il a été envoyé à Yaoundé pour exploitation le 1er mai dernier. Mahamat Aboubakar, le Chef militaire du mouvement rebelle centrafricain Seleka a été arrêté le 29 avril 2016 par les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie de Ngaoui. C’est une localité frontalière avec la République Centrafricaine. Ce dernier, nous dit le journal L’œil du Sahel édition en kiosque du 3 mai 2016, «tentait de s’enfuir pour le Gabon».

En fait dans la nuit du 24 avril au 25 avril dernier, il y’a eu un affrontement entre les anti Balaka et la Seleka. C’est suite audit affrontement que le Chef militaire a donc décidé de prendre fuite. Des sources racontent que celui-ci a longuement marché dans la brousse. Il a fini par se retrouver à Ngaoui. Malheureusement pour lui, les forces de sécurité de la ville ont été alertées de la présence d’un individu suspect. «J’ai reçu l’information, selon laquelle, il y’avait la présence d’un homme suspect dans le coin. J’ai immédiatement placé mes hommes dans les différents postes de Contrôle. C’est ainsi qu’on a mis main sur lui au poste de Contrôle d’Alamdou aux environs de 13h30», raconte l’Adjudant Innocent Boutsili Alima, le Commandant de la Brigade de Gendarmerie de Ngaoui.

Au moment de son arrestation, Mahamat Aboubakar avait dans ses bagages une tenue militaire, deux paires de chaussures militaires en tissu, un registre de service dans lequel étaient notés tous les noms de ses hommes de Sanguéré 3, et une somme de 43 000 Francs CFA.