Bamenda. Un stade olympique à 780 millions

Le Cameroun poursuit sa longue vers marche vers la construction d’infrastructures sportives qui lui font cruellement défaut. Bâtie sur une superficie de 3 hectares, l’infrastructure dont la cérémonie de pose de la première pierre des travaux de réhabilitation a eu lieu le 21 avril 2016  sur les décombres du stade municipal de Bamenda.

L’ouvrage est entièrement financé par la Fédération Camerounaise de Football qui vient de lancer un plan de développement des infrastructures en partenariats avec certaines communes du pays. Le stade municipal situé dans l’arrondissement de Bamenda 2, est l’un des plus vieux stades du Cameroun et daterait de 1960.

C’est une enceinte olympique qui sera capable d’accueillir au maximum sept disciplines : le football, le handball, le basket, le tennis, le volley-ball, le saut. Une pelouse synthétique DX 60 qui est la dernière génération des pelouses synthétiques sera installée sur le terrain de foot.

De même, une tribune d’une capacité de 2500 places sera construite. Il y aura aussi un bâtiment officiel qui disposera d’un studio de télévision, un restaurant, des vestiaires. Contrairement à plusieurs stades du pays, le stade olympique de Dschang (lire Bamenda, ndlr de camer.be) pourra accueillir des matchs en nocturne grâce à une autonomie en eau et en lumière.

La livraison de ce stade dont le cout total est estimé à 780 millions FCFA est prévue pour le mois d’Octobre 2016.