Expo milan 2015 : les retombées engrangées par le Cameroun présentées par le cicc

 

C’était au cours de la restitution organisée par l’Interprofession à Yaoundé, le 25 janvier. En présence de Luc Magloire Mbarga Atangana et de Samuela Isopi, respectivement ministre du Commerce (Mincommerce) et ambassadrice d’Italie au Cameroun.«L’intérêt immédiat pour une première mission exploratoire des Italiens au Cameroun ; des contacts suivis pour de potentiels partenariats à venir ; des relations d’échanges instituées entre des organisations professionnelles camerounaises et italiennes  et un fort engouement pour l’adhésion des Camerounais de la diaspora au programme New generation». Voilà de manière générale les retombées glanées par le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (Cicc) au cours de son expédition milanaise, sous la conduite du ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana, représentant personnel du chef de l’État.

Au cours de cette exposition universelle, tenue entre juillet et octobre 2015, le Cicc a mené des activités telles les Journées camerounaises, le Cameroon business forum, la Mission économique et le Forum New generation. «Dans le cadre planétaire qu’est l’Expo Milan, le Cicc a honorablement représenté le Cameroun. C’est une véritable innovation», s’est satisfait le président du conseil exécutif du Cicc, Apollinaire Ngwé.

Selon le secrétaire exécutif de l’Interprofession, Omer Gatien Malédy, le village d’exposition des produits et mets cacaotés a accueilli « plus de 4 000 personnes. » Également satisfait de la prestation du Cameroun, le Mincommerce a révélé à la presse que les « échos que nous en avons font dire que le Cameroun a réalisé l’une des meilleures prestations à l’Expo de Milan 2015. »  Maintenant, il faut continuer afin de traduire les « contacts en contrats d’affaires. D’ailleurs, les premiers protocoles d’accord signés évoluent vers des relations d’affaires durables entre les opérateurs économiques camerounais et italiens», a ajouté Mbarga Atangana. Pendant la restitution, d’autres participants à l’Expo de Milan ont présenté les leçons et expériences acquises.

Promotion de New generation. Pour être l’’un des programmes structurants garantissant la durabilité de la filière au Cameroun, New generation a été mis en vitrine en Italie, où opportunités d’affaires et de financements pleuvaient. Avec le soutien notable de l’ambassadrice Samuela Isopi, ce programme phare a connu une bonne promotion au point de susciter l’adhésion des Camerounais de la diaspora.

Au terme du Forum New generation, qui a été l’occasion pour le Cicc de dérouler les objectifs à terme dudit programme, en cours de réalisation depuis 3 ans, des partenaires au développement ont dit leur volonté d’y apporter une contribution financière.Des investisseurs italiens annoncés. Séduits par la belle prestation des Camerounais à ce rendez-vous du donner et du revoir, des opérateurs économiques italiens intéressés par les nombreuses opportunités d’affaires qu’offre le pays de Paul Biya sont annoncés. «Des visites des partenaires italiens annoncées pour les prochaines semaines, dans les secteurs du cacao et du café. Il reste à promouvoir le partenariat en termes de recherche. On ne peut pas développer les filières agro-alimentaires sans faire de la recherche. Le Cameroun a des ressources et des matières premières très précieuses et très intéressantes. Mais, il faut travailler sur la qualité et la quantité.

Et surtout, donner l’importance à la recherche et au know-how. Et c’est bien ce que les Italiens peuvent offrir au Cameroun. Nous sommes au début d’un chemin encore long. Mais, je suis sûr que nous pouvons aboutir à de bons résultats», a relevé Mme Isopi. Il en est de même des Camerounais de la diaspora, mis en confiance et prêts aujourd’hui à venir investir dans le secteur agricole, notamment dans la filière cacao et café, pour accroître la production et conduire le pays vers l’émergence à l’horizon 2035.