Cameroun – Bitumage de la route Batchenga-Yoko-Lena: Nganou Djoumessi et Abba Sadou accusés d’empêcher la réalisation du projet

Le démarrage des travaux de bitumage de cette route était prévu pour novembre 2015.

Cela fait plus de 50 ans que les riverains de l’axe Batchenga-Yoko-Lena attendent le bitumage de cette route baptisée nationale n°15. En mars 2015, un accord a été signé entre le gouvernement camerounais, la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) et le Groupe Industriel des Ciments d’Algérie (GICA), pour le financement des travaux de bitumage de cet axe.

A en croire Le Messager du vendredi 22 janvier 2016, les tronçons ont été sectionnés tels que le bitumage de celui de Batchenga-Ntui, doit être réalisé par l’Agence Française de Développement (AFD). Selon le journal, Au cours de la signature de l’accord de mars 2015, Emmanuel Nganou Djoumessi aujourd’hui Ministre des Travaux Publics et Abba Sadou Ministre des Marchés Publics avaient annoncé avec toute confiance aux populations «qui avaient transformé ce moment en grande fête qu’avant fin novembre 2015 les entreprises retenus pour la réalisation des 3 premiers lots seront définitivement connues». Il s’agit de: lot 1: Ntui-Makim, lot 2: Makim-Yoko, lot 3: Yoko-Lena.

Rendu à la fin du mois de janvier 2016, soit près de 3 mois plus tard, la BAD basée à Abidjan n’aurait pas encore reçu les propositions camerounaises relatives au projet de bitumage, si l’on en croit des sources bien introduites d’après le média. Par ailleurs, Emmanuel Nganou Djoumessi, alors Ministre de la Planification et de l’Aménagement du Territoire au moment de la signature des accords se trouve actuellement en posture idéale pour accélérer la réalisation de ce projet de bitumage, et le ministre des Marchés Publics est celui qui est chargé de l’octroi des marchés aux experts en bâtiments et travaux publics. On pourrait alors se demander ce qui empêche réellement la réalisation de ce projet.