Cameroun – Le pasteur pentecôtiste Dieunedort Kamdem: «on ne peut pas combattre Boko Haram par les armes physiques»

Le célèbre prédicateur camerounais recommande le combat spirituel pour venir à bout de la nébuleuse née au Nigéria.

Le «Révérend Docteur» Dieunedort Kamdem Nounga a sa petite astuce pour combattre la secte obscurantiste et terroriste Boko Haram. Ce pasteur pentecôtiste qui dirige la «Cathédrale de la foi» à Yaoundé considère que seule la guerre spirituelle permet de lutter efficacement contre les islamistes. Il l’a déclaré dimanche soir (10 janvier 2015) au cours de l’émission L’Arène, le rendez-vous très prisé de la télévision Canal 2 International. «Le gouvernement  constitue les forces de sécurité pour lutter contre Boko Haram mais oublie l’essentiel: la guerre contre Boko Haram n’est pas une guerre à mener militairement. C’est une guerre idéologique. On ne peut pas combattre une idéologie par les armes physiques. Il faut une idéologie plus forte que la précédente. Je propose donc que nous puissions toucher le problème qui pousse les gens à aller se bombarder», a-t-il répondu lorsque l’un de ses intervieweurs lui a demandé ce qu’il faut faire pour mettre hors d’état de nuire Boko Haram.

Le Pasteur Dieunedort Kamdem

Sur son implication dans ce combat, le très controversé prédicateur rappelle qu’il a  envoyé des pasteurs à l’Extrême-Nord avant de s’y rendre à son tour parce qu’il était important de saluer les efforts de nos forces de défense. Il estime qu’il est de son devoir d’accompagner les forces de défense et de sécurité engagées sur le front anti-Boko Haram «dans le cadre spirituel». Dieunedort Kamdem Nounga dit avoir organisé à cet effet «une nuit de prière au foyer Bandjoun de Yaoundé pour la chute et la fin du dictateur qu’est Boko Haram». Pour les besoins de la bonne cause il fait savoir qu’il a aussi rencontré le ministre délégué à la présidence chargé de la défense et des généraux. Il se serait également rendu au Centre de commandement opérationnel