Cameroun,cyclisme/ tropicale amissa bongo : le pays accueille 141 km de course entre Oyem et Ambam

Oumarou Tado le secrétaire général (Sg) du ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep), a présidé la 2è réunion préparatoire y relative ce 06 janvier 2016 à Yaoundé. La seconde étape Gabon-Guinée Equatoriale, elle, se voit annulée à cause « des incompréhensions avec le pays d’Obiang Nguema Mbazogo ».
Contrairement aux informations véhiculées par certains médias ce matin, c’est plutôt le 21 janvier prochain, que le Cameroun, en ses frontières Sud, accueillera la Tropicale Amissa Bongo, sans aucun doute, l’une des courses cyclistes les plus glamours d’Afrique subsaharienne. A en croire les résolutions de la réunion qu’a présidée ce jour le Sg du Minsep, le circuit de 118 km à Meyo (trois frontières, Gabon – Cameroun – Guinée Equatoriale), est maintenu pour le 22 janvier 2016.
Les travaux qui avaient pour cadre la salle des conférences du Minsep, ont principalement porté sur les aspects ressortissant à la sécurité, l’accueil, l’hébergement, le protocole, et la communication. Au terme de ce conclave qui a mis aux prises représentants d’administrations concernées par la grand’messe du vélo, Oumarou Tado a requis une organisation correcte de la partie du tournoi cycliste gabonais qu’accueille le Cameroun. « Aucune fausse note ne sera tolérée », a dit le patron de l’administration du Minsep aux responsables de la Fédération camerounaise de cyclisme (Fecacyclisme).
Pour ce qui est de la participation sportive camerounaise, c’est en définitive six coureurs sur les 12 présélectionnés, qui essayeront de hisser haut le flambeau du pays. Des coureurs camerounais qui à en croire le président de la Fecacyclisme, sont en stage en ce moment. Toutefois, au-delà de l’ambiance bonne enfant qui a caractérisé les assises de Yaoundé, au moment où nous allions sous presse, des zones d’ombres persistaient encore côté camerounais sur les modalités de déploiement de l’escorte motorisée camerounaise devant se rendre à la frontière avec le Gabon prendre le relais de la course pour le pays.

Il a enfin été annoncé que pour une organisation parfaitement réussie, d’autres réunions se tiendront sur l’étape de la Tropicale Amissa Bongo que le Cameroun accueille le 21 janvier 2016 sur 141 km entre Oyem et Ambam. Un évènement qui à en croire Jean Baptiste Biaye le chef de la cellule de communication à la Fecacyclisme, et point focal communication côté Cameroun de la course, devrait permettre au pays de montrer ses atouts culturels au monde entier, par une conception méthodique et organisée des messages sur les banderoles qui joncheront l’itinéraire incriminé.