Aide publique à la communication privée: plus de 200 dossiers examinés au Cameroun

La 14e session de la commission nationale d’étude des demandes s’est tenue mardi à Yaoundé

 

La 14e session de la commission nationale d’étude des demandes d’accès à l’aide publique à la communication privée s’est tenue mardi, 22 décembre 2015, sous la présidence du ministre de la Communication (Mincom), Issa Tchiroma Bakary.

Il s’est agi au cours des travaux d’examiner 215 dossiers de demandes d’aide réparties entre la communication globale, la presse cybernétique, la télévision, les producteurs, les imprimeries, les radios commerciales et communautaires, les organisations professionnelles et la presse écrite.

 

« Le gouvernement est conscient de ce que beaucoup de journalistes vivent dans la précarité et l’indigence. Non pas parce que l’aide n’est pas à la hauteur de ce qu’il faut mais parce que la presse ne marche pas comme nous l’aurions souhaité. Alors le gouvernement a pour mission d’assister la presse pour que les professionnels passent des organes de presse aux entreprises de presse », a indiqué Issa Tchiroma Bakary, cité dans le quotidien national mercredi 23 décembre 2015.

Au sujet de la mise en place d’un compte d’affectation par lequel des moyens nécessaires seront mis à la disposition des organes de presse, le Mincom souligne que : « c’est une question de temps. Je suis persuadé qu’il sera possible de préconiser sa mise en place pour apporter à cette presse ce qu’elle attend du gouvernement ».