Cameroun: Le Professeur Nana Sinkam en campagne pour des soins de santé qualité à Bangou

Ouverte par le gouverneur de la région de l’ouest Awa Fonka Augustine, la 9ème édition des journées médicales de Bangou est entrée en gare.

Certains voient le monde tel qu’il est et se demandent pourquoi ?
D’autres encore voient le monde tel qu’il pourrait être et se demandent pourquoi pas ? La fondation Sinkam Nana située dans l’arrondissement de Bangou, département des Hauts Plateaux fut très étroite pour contenir de nombreux patients venus se faire consulter au cours de la 9ème édition des journées médicales. Rendu à ce jour, c’est quelque 19.354 personnes qui ont profité des consultations gratuites avec en moyenne 694 personnes consultées pendant chacune des huit campagnes. A chaque occasion, chaque patient a eu la possibilité de rencontrer plusieurs spécialistes, et parmi eux on peut citer 250 opérations chirurgicales, des soins dentaires de qualité dont 450 extractions dentaires, 300 échographies( abdominales, pelviennes, thyroïdiennes, vasculaires), 80 échographies cardiaques et 230 électrocardiogrammes réalisés, 650 fonds d’œil, des otoscopies, la distribution des paires de lunettes, des examens de laboratoire avec dépistage du paludisme, et

bien encore.
S’agissant de la pharmacie, en plus des médicaments prescrits par les médecins, ils on assuré un déparasitage systématique des enfants et un complément en fer. L’initiative a été fortement appréciée par Awa Fonka Augustine, gouverneur de la région de l’ouest, qui, après avoir fait le tour des différents pavillons qui servaient de lieu de consultation, s’est dit émerveillé par la qualité et le sérieux du travail au cours de cette campagne qui a couté environ 19 millions au promoteur. 237online.com
Cette grande œuvre draine autant de foule sur le site de la fondation mérite des encouragements, a-t-il ajouté. Des éloges pour cet homme qui a roulé sa bosse au Fonds monétaire international, à la Fao et qui s’est transformé aujourd’hui en véritable agent de développement à travers la santé des populations, domaine tout aussi sensible. Le gouverneur a aussi reconnu le soutien de ce dernier dans l’effort de guerre des fils et filles de la région de l’Ouest pour la lutte contre BokO Haram avec la somme de 5 millions fcfa. Il est envisagé la création au sein de cette fondation d’un centre de référence qui aura pour équivalence, l’Institut pasteur de Yaoundé, la toute première usine de fabrication des seringues, une ambulance pour le transport et l’évacuation des malades. Pour la petite histoire, le professeur Samuel Nana Sinkam lança le 19 novembre 2011 la première édition des journées médicales de Bangou sous le concept  » hôpital de référence d’un jour  » avec comme par- rain, feu Ngongang Clément. 237online.com Pour Dr Djomou Armel, coordonnateur des journées médicales de Bangou, cette fondation a déjà consulté plus de 19.300 malades de la première éditions jusqu’au jour d ‘aujourd’hui, pour 250 opérations chirurgicales, des extractions dentaires, et de nombreux examens, réalisés par les imminents spécialistes venus des divers horizons du Cameroun. Depuis lors, tous les 6 mois, Bangou est devenue une terre de pèlerinage pour les populations de tous les horizons du pays. Ces journées permettent de déporter sur Bangou le temps d’un weekend, plusieurs spécialistes parmi lesquels des cardiologues, rhumatologues, dermatologues, gynécologues, cancérologues, ophtalmologues, gastro-entérologues, neurologues, urologues, pédiatres, dentistes, radiologues, biologistes et pharmaciens, accompagnés des médecins généralistes, infirmiers et étudiants en médecine qui mettent à contribution leur expertise pour donner des soins de qualité aux populations concernées. Celles-ci reçoivent un suivi pour les cas chroniques et nécessitant une prise en charge continue. Pour le Professeur Norbert Ntonfo, l’action médicale est un démembrement important des actions de la fondation qui pose aussi des actions sur le plan scolaire, agro-alimentaire, de l’habitat et de l’adduction d’eau pour assurer le bien-être des populations de Bangou et ses environs. Une occasion pour le vice président de l’assemblée nationale, Théodore Datouo de présenter les merveilles et autres produits fabriqués à Bangou, notamment son piment, son miel et l’usine de fabrication des seringues qui a déjà vu le jour.
La fondation entend d’installer dans d’autres régions du Cameroun, voire dans d’autres pays, afin d’étendre l’impact de cette philosophie d’assistance humanitaire.