Cameroun – L’air de Douala 3ème pollué à cause d’une usine de nettoyage de vêtements

Les membres de la plate-forme d’action de lutte contre le désordre urbain et de la protection civile font une descente musclée sur le terrain.

Situé en zone résidentielle dans la capitale économique, le quartier Soboum de l’arrondissement de Douala 3e vit un véritable calvaire. Et pour cause une usine de nettoyage de vêtements et de linges manipule les huiles de vidange usées et toxiques pour l’environnement.

Le Bi-hebdomadaire Aurore Plus n°1745 du 11 décembre 2015, relève à ce sujet que c’est: «Un état de choses qui émet une épaisse fumée noire dans l’air». En plus de cela, les déchets de cette usine sont évacués à l’extérieur, poursuit le journal.

Soucieux de la santé et du bien être des populations de cette commune, les membres de la «plate-forme d’actions de lutte contre le désordre urbain et la protection civile» ont effectué une descente musclée sur le terrain ce jeudi 10 décembre 2015. Le journal souligne que de la vétusté des cuves de rétention d’eaux et le non-respect de la politique Hse, l’implantation de cette structure pose un sérieux problème de sécurité et de protection de l’environnement. En plus en ce qui concerne les employés de cette structure, aucune mesure sécuritaire n’est pratiqué pour leur protection ; Aucun casque ou chaussures adéquates pour ces derniers qui pratiquent leurs activité sans aucun Epi.

Au vu de tout cela, les membres de la plate-forme vont procéder à une mission d’enquête dans le but de déterminer le degré de toxicité et de nuisance de cette usine sur le quotidien des populations. Le journal précise qu’: «Après cela, des mesures seront prises pour la délocalisation de cette structure». Ce qui n’est pas pour déplaire au Délégué du gouvernement de la région du Littoral, fraichement revenu de la conférence mondiale sur les changements climatiques de Paris. Selon le journal, le Dr Fritz Ntoné Ntoné tient à saluer les actions de la plate-forme, qui en est à sa 23e initiative.