Cameroun – RDPC: Le Maire de Maroua 1er Hamadou Hamidou accusé de tabassage et de bourrage d’urnes

Journée digne d’un film d’action hollywoodien le 05 décembre 2015 à Maroua dans les sections du Diamaré Centre I.

Journée mouvementée à l’occasion des opérations de renouvellement des organes de base du parti RDPC. La tension ne retombe pas dans les rangs du Rassemblement démocratique du peuple (Rdpc) depuis les opérations, pas totalement bouclées du renouvellement des organes de base de cette formation politique au pouvoir. L’un des cas qui préoccupent en ce moment le Comité central du parti du président Paul Biya est celui de la section du Diamaré Centre 1 où le candidat Hamadou Hamidou et maire de Maroua 1er est accusé par ses adversaires de tabassage et de bourrage d’urnes entre autres. Les plaignants des listes Rdpc, Ojrdpc et Ofrdpc, conduits par Hamadou Bouba n’exigent rien que l’annulation du scrutin qu’ils estiment non seulement manipulé, mais aussi entaché de nombreuses violences physiques.
De vives tensions ont été observées entre le candidat Hamadou Hamidou et ses adversaires le sénateur Foutchou Djakaou J et Hamadou Bouba. Les

adversaires du candidats Hamadou Hamidou l’accuse de bourrage d’urnes, falsification des procès verbaux et de violences physiques. Des notes d’informations et des plaintes ont été faites à l’intention de la commission électorale des sections du Diamaré Centre I. Un huissier de justice a été aussi saisi afin de constater les multiples dérives du camp Hamadou Hamidou. Un procès verbal de constat d’huissier présente les fraudes présumées commises par le maire de Maroua 1er.
Le mandataire et le secrétaire général de la liste Foutchou Djakaou J et Hamadou Bouba passer à tabac par les gorilles de Hamadou Hamidou n’oublieront pas très vite cette journée.
Hamadou Hamidou est aussi accusé d’avoir fait disparaitre les urnes à Domayo 8 Sodecoton et Katoual Pitoua et du rachat des bulletins de vote adverse à concurrence de 1000 Fcfa le bulletin.
A la lecture des notes d’informations et des constats faits par un huissier, aucune élection ne s’est tenue à Miskine 6, 7, 8 et 9 et Miskine 5 ne disposait que de 30 bulletins de vote pour toute l’opération. Pont III n’avait aucune liste pourtant il y avait des inscrits. A Congoré, les listes RDPC et OJRDPC ne présentaient que des numéros de CNI et rien d’autre.

La version du Maire Hamadou Hamidou
Joint au téléphone, le maire Hamadou Hamidou en appelle à l’objectivité. Il affirme que le procès verbal de constat d’huissier est une transcription de ce que ses adversaires ont demandé de transcrire. ” j’ai l’impression que mes adversaire ne connaissent pas le rôle d’un huissier”. Les élections se sont achevées à 16 heures et l’huissier est arrivé sur les lieux à 17 heures 16 minutes. Comment aurait – il pu constater des faits pour lesquels il était absent durant le déroulement? s’interroge le Maire de Maroua 1er. “Nous sommes entrain de saisir le ministre de la justice pour attaquer cet huissier qui ne fait pas son travail.” Selon Hamidou Hamadou, l’huissier en question dans sa conclusion”diligente sa conclusion comme s’il était la police judiciaire ou la gendarmerie en charge de l’enquête”
Des tensions qui vont à l’encombre de la circulaire du président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, qui a toujours souhaité voir ce scrutin interne se dérouler dans une ambiance saine et conviviale. D’ailleurs, les responsables du Rdpc, pour préserver l’unité du parti, avaient fortement conseillé la constitution de listes consensuelles. Dommage que ces prescriptions aient été bottées en touche au niveau de la base.