Pourquoi le vaccin injectable contre la Polio est il imposée en Afrique

La politique de vaccination dans nos pays africains obéit à un ensemble de démarches et de conciliation entre différents partenaires stratégiques et  nos institutions publiques. Derrière ces accords et partenariats suivent une horde d’intérêts

Le vaccin injectable contre la polio qui revient aujourd’hui n’est pas du tout nouveau, il a été mis au point en 1955 comme étant le tout premier vaccin contre la polio puis abandonné au début des années 90 pour son manque d’efficacité mais aussi jugé non rentable,  pour laisser la place à la formule orale jugée plus efficace, plus lucratives et rentables pour les firmes pharmaceutiques .

Pourquoi le ramène t-on aujourd’hui en Afrique, et pourquoi l’imposer dans nos campagnes de masse des différents Programme Elargi de Vaccination ?  Personne ne peut valablement répondre à cette question avec certitude. D’ailleurs tous les pays africains francophones comme anglophones sont en train d’adopter en urgence ce changement. Après le Nigéria, le Botswana  en Février 2015, le Sénégal  en Mai, la Cote d’Ivoire en Juin dernier qui a reçu en plus, un bonus de GAVI constitué de 300 motos et 40 Véhicules,  c’est le tour du Cameroun, du Tchad, du Congo Brazza de passer à l’acte en  Juillet, Suivi du Mali du Togo du Burkina Faso le Gabon, etc. Bref, tous les pays africains surtout  ont l’obligation d’introduire ce vaccin injectable contre la polio dans leur système de vaccination avant la fin de ce mois de Décembre 2015.

Il est utile de rappeler que cette opération est menée par le Groupe mondial d’alliance pour le vaccin et la vaccination(GAVI),CDC ATLANTA, L’OMS, l’UNICEF et d’autres partenaires secondainres comme le Rotary et Hellen Keller et La Croix rouge Internationale.