Boko Haram: un garçon de courses portant une somme de 11 500 euros arrêté

Pion essentiel du groupe islamiste, il est tombé lundi lors d’un contrôle serré de gendarmerie dans la zone de Waza à l’Extrême-Nord du Cameroun

 

Un lieutenant de la secte Boko Haram vient de tomber entre les mains des forces de défense camerounaise. En effet, lors d’un «contrôle serré», la gendarmerie a mis la main sur un pion essentiel du groupe islamiste nigérian. Dans un reportage diffusé mercredi au journal télévisé de 20h 30 sur la télévision nationale, la CRTV, le Commandant de la légion de gendarmerie a recueilli les aveux du terroriste, selon lesquels il est le garçon de courses, principal commissionnaire de la secte islamique dans la région.

Il est tombé lors d’un contrôle serré de gendarmerie dans la zone de Waza, lundi 30 novembre 2015. Sur lui, un téléphone qui n’a pas cessé de sonner depuis et une somme de 11 500 Euro, soit 7 millions de F CFA. Son officier traitant serait le fameux Aladji Mustapha, le n°2 de la secte islamique, que des hommes avaient brutalement libéré, tuant un des soldats camerounais à la brigade de Kousserie, il y a quelques semaines, apprend-on.

 

Des soldats de l’armée en patrouille.

La gendarmerie a transféré le jeune homme à Yaoundé où il devra à coup sûr subir un interrogatoire musclé. Mercredi, le ministère camerounais de la Défense a annoncé avoir tué une centaine de membres de la secte islamique, et libéré près de 900 otages, lors d’une opération de ratissage menée entre le 26 et le 28 novembre dernier.

Le Colonel Didier Badjeck, porte-parole de l’armée camerounaise a déclaré jeudi 3 décembre 2015 sur les antennes de la BBC que «par la même occasion nous avons pu neutraliser l’un des chefs opérationnels de Boko Haram, Aladji Gona, qui est supposé avoir mené plusieurs actions kamikazes dans la région de la Commission du Bassin du Lac Tchad».