Bangui-Garoua-Mboulaye: une brigade économique pour sécuriser le corridor

Les activités de la brigade économique mixte de surveillance de ce corridor à la frontière camerounaise ont été lancées jeudi à Bangui

 

Les activités de la brigade économique mixte de surveillance du corridor Bangui- Garoua-Mboulaye à la frontière camerounaise ont été lancées jeudi à Bangui par le ministre centrafricain des Finances et du Budget, Assane Abdallah Kadre.

La mise en place de cette brigade, vise entre autres à sécuriser, à stopper les actes de banditisme afin de contribuer à la fluidité de la circulation sur cette voie principale d’approvisionnement de la République Centrafricaine.

“Le gouvernement de transition demeure convaincu que l’amélioration de la mobilisation des ressources intérieures passe par la lutte efficace et coordonnée contre le grand banditisme et les fraudes fiscalo-douanières sur ledit corridor”, a dit Abdallah Kadre.

Le lancement des activités de la brigade mixte répond aux attentes de la population centrafricaine et des opérateurs économiques aussi bien nationaux qu’étrangers, entre autres, camerounais.

 

“Pour relancer l’économie centrafricaine et améliorer les conditions de vie des Centrafricains, il s’avère vital de renforcer l’équipe d’escorte de la Minusca afin de sécuriser le convoi d’approvisionnement de la Centrafrique”, a précisé le ministre.

Assane Abdallah Kadre a rappelé qu’au cours de cette année le niveau de mobilisation des ressources intérieures a été affecté par le développement du grand banditisme tout au long ce corridor Bangui- Garoua – Mboulaye.

La brigade économique mixte de surveillance du corridor Bangui – Gara-Mboulaye est composée d’une cinquantaine d’agents de douane et d’éléments de la gendarmerie nationale.