Cameroun – Un sourire pour les orphelins de guerre: Françoise Etoa tient son pari à Yaoundé

Dimanche 29 novembre 2015 au Hilton Hôtel à Yaoundé, à l’occasion du 10è anniversaire de son association, la présidente du Cercle des enfants a illuminé les visages des orphelins de près de 5 nationalités différentes.

Le Chargé d’Affaires de l’Ambassade du Tchad au Cameroun Abachou Moustapha Brahim, l’Attaché Consulaire en charge des relations publiques et de la prospective de l’Ambassade du Niger NdengueAymar Tanduy, sont entre autres les invités qui ont honoré la cérémonie de leur présence.

Le premier secrétaire pour l’administration à l’Ambassade des Etats Unies au Cameroun, CharlesMorriu a aussi apporté son soutien à l’édition première du projet «Un sourire pour les orphelins de guerre».

Pour Françoise Etoa, le pari est tenu. «J’ai le sentiment de devoir accompli. En tant que citoyenne camerounaise, j’ai fait mon devoir. J’ai des étoiles dans les yeux. Les enfants ont été heureux. Ils ont passé d’agréables moments. La fête était belle. On s’est bien amusé», dit-elle joyeusement, dans le journal La Météo du lundi 30 novembre 2015.

La secte islamiste Boko Haram a fait de nombreux enfants orphelins et refugiés de guerre. FrançoiseEtoa entend aussi sensibiliser tous ces enfants afin que ces derniers ne se laissent pas manipuler par les terroristes qui utilisent les enfants comme porteurs de charges explosives.

Les multiples partenaires ont tous répondu présent. Les brasseries du Cameroun, Tradex, Kinder Joy etc. L’institut Africain d’Informatique (IAI) a remis des bourses d’études aux enfants pour encourager l’excellence scolaire.

D’après Françoise Etoa, présidente de l’association «Cercle des enfants», ce n’est que le début d’une aventure qui se veut être un rendez vous annuel. «La deuxième édition se tiendra à Ndjamena. Pourquoi le Tchad ? Parce que j’adore le peuple tchadien. Dernièrement, j’ai été l’objet d’un accueil inoubliable à Ndjamena. Les tchadiens m’ont manifesté leur amitié. Je dois le leur rendre. Aujourd’hui [dimanche 29 novembre 2015] il y’avait une forte délégation de ce pays frère et ami», annonce-telle.

Pour apporter leur contribution à la lutte contre le terrorisme, les enfants ont fait une vidéo dans laquelle ils interviennent pour dire aux autres enfants qu’ils sont l’avenir de l’Afrique. Un moyen de les encourager à refuser d’être des bombes humaines.