Cameroun – Budget 2016: 20 milliards de FCFA en plus pour le Ministère de la Défense

L’enveloppe défendue devant les députés par Joseph Beti Assomo s’élève à environ 233 milliards de F CFA.

La proposition de budget alloué au ministère de la Défense (Mindef) pour le compte de l’exercice 2016 est évaluée à un peu plus de 233 milliards de F CFA. L’enveloppe défendue par le ministre délégué à la présidence, chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, vendredi dernier connaît une hausse considérable par rapport à celle de l’année dernière. Elle était de près de 212 milliards de F CFA, soit une augmentation de 20 milliards de F CFA en 2016.

En procédant à la présentation des différents programmes budgétaires qui seront consacrés à l’avant-projet de son département ministériel devant l’Assemblée nationale, vendredi dernier, Joseph Beti Assomo, a demandé des moyens supplémentaires afin qu’il lui soit permis de mener à bien les missions prioritaires, peut-on lire dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, en kiosque ce lundi 30 novembre 2015.

Ainsi, la répartition de l’enveloppe budgétaire 2016 est articulée autour de quatre programmes de défense et de sécurité. Au rang desquelles, l’exécution du renforcement de la défense du territoire, programme évalué à 125 milliards et demi de F; la participation à la protection des personnes et des biens dont les dépenses sont estimées à 65 milliards de F; la participation à l’action nationale de développement dont le montant est de 4 milliards de F et enfin, la gouvernance et l’appui institutionnel au sous-secteur défense, action chiffrée à près de 38 milliards et demi de F.

Pour Joseph Beti Assomo, ce budget est placé sous le prisme du triptyque, paix, sécurité et développement. «Nous demandons les moyens pour continuer à assurer nos missions, à défendre l’intégrité territoriale de notre pays, assurer la sécurité des personnes et des biens et de pouvoir poursuivre la guerre contre Boko Haram. Cette secte terroriste se trouve aujourd’hui dans une phase de combat particulière avec le phénomène des attentat-suicides.

Nous avons demandé à la représentation nationale de mettre à notre disposition, des moyens supplémentaires pour participer de manière plus efficace et efficiente à la sécurité des personnes et des biens à travers nos unités de gendarmerie territoriale dans l’ensemble du territoire y compris dans l’arrière-pays. Nous voulons renforcer les effectifs de nos personnels, de toutes les armées et de la gendarmerie», a-t-il confié dans les colonnes du journal.