45 blessés à la suite d’une mutinerie dans la prison de Buea

« Le bilan général de la mutinerie fait état de deux éléments de forces de sécurité blessés et 43 détenus blessés« . Cette affirmation est de René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

« Une vingtaine ont été immédiatement pris en charge par l’infirmerie » de la prison. Un autre a été transféré dans un hôpital de la ville. René Emmanuel Sadi n’a pas précisé dans quelles conditions ces personnes ont été blessées.

Selon lui, aucun décès n’a été enregistré. René Sadi affirme que: « vingt insurgés identifiés comme meneurs ont été placés à la disposition des services de police judiciaire de la région du Sud-Ouest pour exploitation (enquête)«

Prisonniers de la crise anglophone

Selon lui, les meneurs de cette révolte sont essentiellement des personnes arrêtées puis placées en détention provisoire dans le cadre de la crise anglophone.

Dans la nuit de lundi à mardi, une autre mutinerie a secoué la prison centrale de Yaoundé. L’on a enregistré des coups de feu, le saccage et l’incendie de certains services. Plusieurs détenus, dont au moins deux personnalités, ont été blessés.

Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont confrontées à une violente crise socio-politique depuis près de trois ans. Cette crise a dégénéré en conflit armé, soldats et séparatistes s’affrontant régulièrement.