camernews-paul-atanga-nji

An 32 du Renouveau: Atanga Nji retourne des activistes du SCNC

An 32 du Renouveau: Atanga Nji retourne des activistes du SCNC

Le ministre chargé de mission à la présidence de la République a donné un éclat exceptionnel aux festivités du 6 novembre à Bamenda.

Sept membres du Southern Cameroon National Council (Scnc), organisation sécessionniste, ont rejoint les rangs du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) à l’occasion de la célébration, jeudi dernier à Bamenda, du 32èmeanniversaire de l’accession du chef de l’Etat à la magistrature suprême. On comprend qu’en sortant de la logique de partition du Cameroun pour le parti de Paul Biya, les concernés non seulement abandonnent une lutte autant inutile que nocive pour leur pays, mais aussi accordent plus de crédit au discours du président de la section Rdpc de la Mezam I, Paul Atanga Nji.

Atanga Nji en a profité pour non seulement vanter le bilan de son président national à la tête de l’Etat, mais a également appelé ceux encore tentés par cet activisme à ne plus prêter une oreille attentive aux revendications du Scnc. Pour lui, le choix du Rdpc, c’est le choix de la raison. Selon le membre du comité central du Rdpc, la région du Nord-Ouest en général, et le département de la Mezam en particulier, ont une relation privilégiée avec le chef de l’Etat qui s’y est en effet déjà rendu plusieurs fois, y a créé une université, célébré le cinquantenaire des Armées et promu plusieurs filles et fils de la région à de hauts postes de responsabilité.

Avec emphase, le président du Conseil national de sécurité (Cns) a plaidé pour le renforcement de cette relation, de sorte que les populations conservent un soutien indéfectible et sans réserve au chantre du Renouveau national. Dans un discours précis, concis et très applaudi, Paul Atanga Nji a énuméré les performances sans précédent du président de la République durant ses 32 années de pouvoir.

L’occasion faisant le larron, les militantes et militants de la Mezam en ont profité pour faire une démonstration de force à Bamenda, à travers un meeting fortement coloré. A côté du meeting de la Maison du parti, une caravane, comme on n’en voit qu’au Brésil, a pris d’assaut les artères de la ville. Fanfares, groupes de danses traditionnelles, cavalerie et autres convois motorisés ont drainé des foules et démontré le puissant ancrage du parti de Paul Biya dans le chef-lieu du Nord-Ouest. 32 chevaux montés ont ainsi fait le tour de la ville, arborant de nombreux messages au soutien à Paul Biya dans la lutte contre la secte islamiste Boko Haram. Le principal organisateur de l’événement, qui a mis les petits plats dans les grands, a surtout exhorté les uns et autres à ne pas se laisser distraire par les revendications antipatriotiques du Scnc.

camernews-paul-atanga-nji

camernews-paul-atanga-nji