Originaire de Doula, Rébecca Edimo di Giusto renouvelle l’expérience du récit de voyage dans un livre qui vient de paraître chez Edilivre.

Paris : la routine quotidienne, la grisaille hivernale et le manque d’aventure. C’est la situation à laquelle Rébecca Edimo Di Giusto et son mari Patrick tentent d’échapper à l’automne 2006. Leur rêve : s’installer à l’étranger et prendre le temps de vivre.

Au tournant des années 2000 Rébecca s’envole de son Cameroun natal pour l’amour, pour Paris. Avec son conjoint, ils jouissent d’un cadre de vie confortable et du dynamisme culturelle qu’offre la capitale française. Ils aspirent pourtant à un autre rythme que le sempiternel “métro-boulot-dodo”. Malgré leurs inquiétudes, ils délaissent les boulevards parisiens pour une ville africaine. Nakuru, au Kenya ! Ils y resteront trois ans. Pour le meilleur comme pour le pire.

 

© Rebecca Edimo di Giusto

Dans Demain aussi, le soleil brillera…, l’auteure nous livre une vision plus personnelle et plus intime du voyage que dans son premier livre La vie sous d’autres cieux (Le Manuscrit, 2010). Elle s’autorise ici à «donner (son) ressenti de cette expérience, ainsi que les leçons de vie qu'(elle) en dégage ».

Cinq ans séparent la sortie de ses deux ouvrages. Des milliers de kilomètres aussi. Ici, Rébecca revient sur son aventure kényane et nous emmène dans son monde à travers une succession d’allers retours entre Paris et l’étranger, entre la description et la réflexion, entre la joie et l’amertume. Thaïlande, Australie, Canada, Guyane et enfin, le Costa Rica ! « La situation géo-politique stable du Costa Rica nous a convaincus ; nous ne souhaitions pas revivre une nouvelle expérience de guerre civile et d’émeutes politiques comme au Kenya. »

Demain aussi, le soleil brillera… vient tout juste de paraître et déjà le couple prépare sa prochaine installation à l’étranger. Direction l’Australie. « Nous serons toujours à la recherche d’un nouveau départ, d’une opportunité de fuir la monotonie des habitudes. (…) Nous sommes convaincus que pour s’émerveiller de tout et apprécier encore plus le quotidien, il faut d’autant plus briser la routine et découvrir l’ailleurs. »