28 milliards d’une banque belge pour l’adduction d’eau au Cameroun

Belfius Banque de Belgique va mettre à la disposition du Cameroun une enveloppe de 28 milliards de FCFA pour le financement de l’adduction d’eau dans treize localités du pays

Belfius Banque de Belgique va mettre à la disposition du Cameroun une enveloppe de 28 milliards de FCFA pour le financement de l’adduction d’eau dans treize localités du pays, selon une convention signée mercredi par les deux parties.

Aux termes de l’accord, le projet doit démarrer en mars 2016 avec les travaux de construction et de réhabilitation d’adduction d’eau dans les localités de Bankim, Banyo dans la partie septentrionale, notamment dans région de l’Adamaoua, Mbalmayo et Sa’a dans le Centre, Dimako, Lomié et Makalingai à l’Est, mais aussi Figuil dans le Nord.

Puis, suivront le reste des localités retenues et disséminées dans les autres régions du pays.

 

D’après le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire qui pilote le projet, la plupart des villes retenues éprouvent de sérieuses difficultés pour accéder à l’eau potable, exposant des populations aux maladies hydriques.

C’est le cas notamment dans la partie septentrionale du pays où l’épidémie de choléra sévit assez régulièrement, ‘’une situation rendue plus difficile avec les déplacements des populations et l’arrivée massive des réfugiés centrafricains et nigérians qui fuient les violences des bandes armées et des exactions de la secte terroriste Boko Haram ».

D’après des statistiques de la Cameroon water utilities corporation (CAMWATER), l’entreprise de patrimoine chargée du développement des infrastructures dans le secteur, à peine 35 pour cent des Camerounais ont accès à l’eau potable.