20 mai: le Minjec prépare la fête

Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec), Mounouna Foutsou, a présidé hier la deuxième réunion préparatoire de cet important événement

 

Après la première rencontre tenue le 21 mars dernier, Mounouna Foutsou, ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, a présidé hier dans les locaux de son département ministériel, la deuxième réunion préparatoire à la 45e édition de la fête nationale. Il était question au cours de cette rencontre, de véritablement mettre en place les commissions techniques, inventorier les activités dans les régions et mettre en synergie toutes les actions des parties prenantes au volet civil du défilé du 20 mai 2017.
Si la première rencontre a donné l’occasion aux différents intervenants de s’imprégner de la préoccupation majeure de l’heure, qui porte sur la « préservation du vivre-ensemble harmonieux », gage de la construction d’une nation exemplaire, indivisible et émergente, il était aussi question d’évaluer l’état d’avancement des préparatifs, réajuster les détails afin que toutes les activités retenues se déroulent sans heurts et dans l’harmonie. Et d’en appeler aux compétences, au professionnalisme et à l’expérience des encadreurs, pour mobiliser dans la synergie, afin qu’aussi bien à Yaoundé, siège des institutions que sur l’ensemble du territoire national, le 20 mai 2017 connaisse une célébration exceptionnelle. Principale et grande innovation attendue pour cette édition, l’organisation d’un village de l’unité et de l’intégration nationales. On y trouvera des espaces de mobilisation, de sensibilisation, de brassage et d’information visant à raffermir et consolider l’unité, l’intégration nationale et le vivre harmonieux. Avec des foires-expositions thématiques, des échanges socio-éducatifs portant notamment sur le dialogue intergénérationnel, les activités de citoyenneté, de solidarité et d’animations socioculturelles.