10 préjugés et clichés que les occidentaux ont sur les africains

Encore les noirs, toujours les noirs, wèèè vous allez même excusez les gens quand sur la terre-ci. Si quelqu’un baille et que par hasard « noir » comot* de sa bouche vous allez vous fâcher, s’il se tait même vous allez dire que façon il vous regarde là il pense mal de vous. On n’est jamais content. Mince me voilà qui fait exactement ce que je suis entrain de vouloir dénoncer : les préjugés et les clichés qu’ont les occidentaux sur les noirs. Aka moi quoi dedans je vais seulement speak*. Mais je tiens à préciser que ce n’est pas une généralité et que si l’on regarde aussi du coté des africains, il y en a beaucoup qui alimentent des préjugés sur les occidentaux.

Aujourd’hui on va un peu déconstruire toutes ces choses qui sortent de la bouche d’un white et qui nous donne le macabo*. Attachez vos ceintures on décolle.

1-      Mamadou.  Hein Mamadou. Par où commencer pour vous expliquer l’affaire de Mamadou ci ; C’est-à-dire que eiin quand tu fais la conversation avec un meukak, pour te montrer qu’il est ouvert il te demande si tu connais Mamadou. Mince le way* là m’a déjà pach* donc pour lui tous les blacks se connaissent. Tous ça parce qu’on dit que les africains sont chaleureux, qu’ils se saluent même dans le bus alors qu’ils ne se sont jamais vus. Et le pire dans tous ça c’est que la personne lui-même ne connait pas de « Mamadou », le vice est poussé jusqu’à ce prénom qu’on attribut à tout Africain.

2-      Sachez aussi, que pour certains le premier souci de chaque Africain à l’étranger c’est d’avoir les papiers (bon en même temps …). Mais c’est encore plus grave, dès qu’on voit un black c’est d’abord un clandestin, si tu as alors le malheur d’habiter dans une province perdue (fin fond kokinchine… tu ne vois pas où c’est situé nooon ? Oui oui c’est pour te dire à quel point c’est un coin perdu) tu es mort en guerre, c’est ton voisin lui-même qui va call la mberale* pour qu’il came te contrôler. En parlant de contrôle, voilà qu’on est came en Mbeng* jusqu’à know ce qu’on appelle control au faciès ; C’est tout simplement le fait d’être contrôlé par la police parce que tu es typé noir, c’est tout, voilà ton délit. Quand on vous dit que Mbeng est dur eiin, si tu n’es pas dedans tu ne peux pas comprendre.

3-      Un autre cliché est que l’image que l’occident a de l’Afrique c’est la famine en Somalie ou en Ethiopie, ou encore les guerres. Du coup sans même le vouloir y en a qui ont pitié de toi sans même know ton pays, ni comment étaient tes conditions de vie, alors que tu comot de Bonapriso (le bon côté eiin) ou même que tu es né avec une cuillère en or dans la bouche.

4-      Fils de … Toujours dans la même lancée, quand tu es le seul black dans une salle de classe, ou encore que tu es un flambeur en boite de nuit ou alors quand tu payes facilement les factures de tout le monde quand tu les invites au restaurant ; y a toujours un courageux qui va te ask si tu es un prince dans le royaume de ton père ou si ton père c’est le président de ton pays, où un grand ministre. Bien sur avec comme arrière pensée que cet argent que tu dépenses, où que cet école que tu t’offres viens de détournement de fonds publics.

5-      Voici un autre alors qui m’a toujours do lap, mdrrr Y en a qui croient qu’en Afrique tu voyais les lions, les singes, les girafes tous les jours. Genre chaque matin tu te lèves tu fais un petit câlin à Zé la panthère et Nkulu la tortue avant de grimper sur le dos de ton éléphant pour aller au boulot. Tsuiiip s’ils savaient que pour beaucoup ils ont vu leur premier animal sauvage en Mbeng dans les zoos.

6-      Dans le monde professionnel, c’est tout le monde qui veut te montrer comment les choses marchent genre comme chez vous les infrastructures ne sont pas développées, même la secrétaire va te montrer comment on met le papier dans la photocopieuse. « Tiens Mamadou, voilà c’est hyper simple, tu soulèves, tu fais attention à mettre le papier à l’endroit, ensuite tu refermes et tu appuies sur le bouton vert » avec un sourire bien jaune et direct à la cafetière le kongossa* commence. « oh le pauvre, il ne savait pas utiliser la photocopieuse, je me demande comment ils font en Afrique » (pauvre Afrique ce grand continent dont on parle toujours comme si c’était un pays lol). Je vous parle comme ça d’une secrétaire qui parle à un ingénieur (BAC +5) … zamba !

7-      Un autre cliché qui nous colle à la peau mais alors vraiment, c’est que l’africain est un éternel paresseux. Il veut toujours qu’on fasse tout à sa place. Il n’est jamais pressé, il prend tout son temps, c’est toujours lui qui est en retard au rendez-vous. Et pourtant …

8-      Le 7eme point ci, âme sensible s’abstenir, sauter la partie ci. Cliché N°7 : Le black c’est la virilité incarnée, il a un long sexe, il est bestial au lit, il vous fait grimper à coup sûr au rideau. D’ailleurs faut voir comment les couguars et les minettes pullulent dans les boites afros. Et pourtant y en a qui nack* leur 3 minutes, propres voir même 2 minutes en grand maître. Sans parler de la réputation de coureur de jupons que nous trimbalons dans nos valises.

9-      Si tu es noir et que tu waka* un genre yo façon façon là ou que tu t’habilles d’une certaine manière (blouson noir à la gare), c’est que forcement tu es un vendeur de NKOU*, de Njap*. Tu es directement catalogué dealer de drogue.

10-   Le dixième point relève un peu du fantasme. Donc eiin nos cheveux crépus ci ont déjà wanda les whites ici dehors. Y’en a qui donnerait tout pour vérifier si les cheveux d’en bas (mon frère en bas comme tu entends là, oui là bas) sont aussi crépus. Imaginez le niveau du fantasme quand il tombe sur un rastaman ou … rastawoman.

Voilà donc quelques clichés qui nous collent à la peau. Heureusement ce n’est pas une généralité. Y en a beaucoup qui sont ouvert au monde et aux cultures différentes. Y en a plusieurs  qui n’ont pas peur de l’inconnu. Et en plus on sait tous que nous aussi avons eus ou avons toujours nos préjugés sur les whites. Donc  comme le proverbe le dit « avant d’enlever la paille dans l’œil d’autrui, enlève d’abord celui qui est dans ton œil »

 

Traduction

Comot : sortir
speak : parler
avoir le macabo : avoir les boules
way : choses
pach : dépasser
mberale : police
mbeng : occident
kongossa : commérage
nack : battre
waka : marcher
nkou, njap : drogue