Cameroun – Agriculture. SUD,Commerce équitable désormais enseigné au CRA d’Ebolowa

Un module d’adaptation locale sera enseigné au collège régional d’agriculture CRA d’Ebolowa. L’atelier de sa rédaction qui s’est tenu du 16 au 17 février dernier fait suite aux recommandations issues de l’atelier de jumelage entre le CRA d’Ebolowa et le lycée agricole Jules Rieffel de Nantes en France amorcé depuis Avril 2015.

 

Les experts dans le domaine pour la plupart formateurs Français, Camerounais et l’équipe du programme d’appui à la rénovation et au développement de la formation professionnelle dans les secteurs de l’agriculture, l’élevage et la pêche (AFOP).

Le commerce  équitable est un mode de partenariat certes commercial mais surtout porteur de valeurs humaines, il remet l’homme au cœur des échanges. C’est un dialogue bienveillant entre le nord et le sud et de façon générale entre les acheteurs et les producteurs. La transparence dans les échanges, dans la fixation du prix d’achat des produits sont le vœu recherché. Dans le cadre du jumelage, les deux structures de formations ont optées de travailler dans le sens d’un commerce juste dit équitable.  Cette vision de choses sera implémentée avec la mise en place d’une unité pédagogique de transformation des fèves de cacao en chocolat. C’est pour que les prochaines promotions d’apprenants au CRA puissent s’imprégner des mécanismes inhérents à ce type de commerce, qu’une équipe tripartite d’experts s’est attelée à l’écriture de ce référentiel de cette  formation au Cameroun. Pour  Pierre Blaise ANGO coordonnateur national du programme AFOP, le module sur le commerce équitable devra reposer sur deux concepts fondamentaux à savoir les valeurs et les capacités. Les populations cibles se regroupent en deux parties, les écoles avec leurs formateurs et les apprenants. Aussi les animateurs du territoire à savoir les coopératives des producteurs, les consommateurs et les associations locales.  Selon le responsable d’AFOP, l’objectif du module est pédagogique, au vu des besoins sur le terrain,  avec  la formation des conseillers agropastoraux  déroulée au CRA  d’Ebolowa, il était urgent d’insérer ce module dans le référentiel de formation  dans sa partie ouverte aux initiatives locales. Pour Florent Dionizi chargé d’éducation au développement durable  au lycée Jules Rieffel, il était question d’apprécier les avancées du jumelage, de revisiter certains aspects comme  l’acquisition des machines, de repréciser les termes et le contenu du partenariat. Ce qui a permis avec l’équipe  d’enseignants et le spécialiste  d’AFOP de retenir les grands axes du référentiel de formation qui, certainement pourra être effectif à la rentrée prochaine.    Pour Aleth Koetzel directrice de la formation continue à Nantes terre atlantique, il était question de voir les spécificités de la région en matière de cacao, d’accompagner les équipes collectives à la valorisation du cacao équitable. Les apprenants devront avoir les compétences techniques, être capable de fédérer les groupes de producteurs, connaître les marchés et de trouver les partenaires commerciaux. A cet effet, il y aura des échanges de pratiques et de ressources entre les deux structures de formation, ceci pour renforcer les  capacités des formateurs. L’objectif du module étant que les apprenants s’approprient la thématique du commerce équitable et du développement durable. Au terme des travaux pour  Antoine Mbida directeur du collège régional d’agriculture d’Ebolowa, les apprenants seront capables de comprendre les concepts du développement durable et du commerce équitable.  De raisonner à l’adaptation de la production du cacao pour répondre aux standards du commerce équitable. De mobiliser les connaissances pour la construction d’une filière de cacao équitable. Bref, ils seront les acteurs d’accompagnement du monde rural capables de suivre les structures à la valorisation du cacao dit équitable.